Learn Invest

epargne

L’assurance vie est-elle vraiment morte ?

4 min de lecture

L’assurance vie ne rapporte plus rien !

C’est très souvent la réaction de la plupart des gens quand vous leur parlez de ce produit de placement.

Ou la réaction de beaucoup d’influenceurs spécialisés sur les réseaux sociaux.

Et comment leur donner tort ?

En 20 ans, le taux moyen des fonds euros des assurances vie à été divisé par 4 et est passé de 5,3 % à 1,3 % en 2020/2021.

Dans le même laps de temps, le taux moyen du livret A à lui été divisé par 6 et est passé de 3 % à 0,5 % en 2020/2021 !

Alors, pas si mal l’assurance-vie ?

Se comparer au livret A est une bien maigre consolation !

Nous connaissons les vertus des assurances vies pour les sujets de transmission dans l’article. Si vous n’êtes pas au fait de ce point, je vous conseille de consulter l’article suivant : Optimiser sa succession.

Nous allons désormais essayer de regarder si l’assurance vie est toujours bien un outil de dynamisation du patrimoine.

Comparer ce qui est comparable

Pour dire qu’une assurance vie n’est pas rentable, LA chose à ne pas faire serait de comparer le fonds euros de celle-ci à la bourse.

Vous compareriez alors des actions qui sont par nature des investissements risqués et qui peuvent engendrer une perte de tout ou partie de votre capital avec un outil dont le montant de votre investissement de départ ne peut pas diminuer.

En effet, le fonds en euros est un support financier d’un contrat d’assurance-vie qui présente l’avantage de garantir le capital déposé. Le revers de la médaille comme nous l’avons dit plus haut est que les taux d’intérêts ont une tendance baissière depuis 20 ans.

Ceci étant dit, si vous voulez comparer le rendement de l’assurance vie à capital garanti avec un autre placement, il convient de la comparer avec :

👉 Le livret A, dont le taux est de 0,5 %,

ou encore

👉 Le LDD, dont le taux est aussi de 0,5 %.

L’assurance vie ne s’en sort alors pas si mal !

Comment dynamiser son assurance vie ?

Les assurances vies sont composées de 2 grandes familles pour placer son argent :

👉 Les fonds euros à capital garanti dont on a parlé ci-dessus,

Et

👉 Les unités de compte.

L’unité de compte est le nom donné aux différents supports d’investissement.

Contrairement aux fonds en euros, le capital placé en unités de compte n’est pas libellé en euros mais en parts.

Ces parts étant exposées aux marchés boursiers, elles peuvent fluctuer à la hausse comme à la baisse, le capital de départ n’étant pas garanti.

Dans l’article Investir en bourse avec les ETF, je parlais d’un exemple d’investissement boursier type à travers les ETF.

Ce que je vous propose de faire est de comparer sur un an entre le 23 novembre 2020 et le 23 novembre 2021 de la différence de rendements entre :

👉 Le placement ci-dessus,

et

👉 Un placement similaire sur une assurance vie du groupe Aviva.

Nb : Les chiffres utilisés ci-dessous sont réels et tous vérifiables. De plus, les performances de l’année qui vient de s’écouler dans un contexte post-covid ont été exceptionnelles avec des rendements à 2 chiffres.

Je tiens donc à rappeler que les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Admettons un investissement de 10 000 € le 23 novembre 2020 avec la répartition ci-dessous :

Valeurs de pays développés : 25 % de l’investissement soit 2500 €,

Valeurs françaises : 20 % de l’investissement soit 2000 €,

Valeurs de pays émergents : 5 % de l’investissement soit 500 €,

Fond immobiliers cotés : 25 % de l’investissement soit 2500 €,

Obligations : 25 % de l’investissement soit 2500 €.

Si on prend séparément ces 5 placements, 2 supports de l’assurance vie Aviva ont été plus performants que des supports équivalents en bourse, et à contrario, 3 ont été en deçà de la performance boursière.

Au final, l’investissement se serait transformé en :

👉 12 093,95 € en bourse soit une hausse de 20,93 %,

Ou

👉 11 790,75 € sur l’assurance vie Aviva soit une hausse de 17,9 %.

Alors effectivement, sur cet exemple le placement boursier a été meilleur de 3 %.

Faites l’expérience avec d’autres valeurs et/ou une assurance vie différente, vous auriez certainement des résultats inversés.

MAIS le but de cet article n’est pas de démontrer quel placement à été meilleur que l’autre sur les 12 derniers mois.

L’objectif ici est de montrer qu’une assurance-vie reste compétitive pour dynamiser son patrimoine.

A exposition et risque équivalent, les rendements sont similaires.

Conclusion

L’assurance vie est et à vocation à rester un formidable outil de dynamisation de votre patrimoine.

Elle répond aux besoins de ceux qui ne veulent prendre aucun risque avec leur épargne, les fonds euros d’assurance vie ayant des rendements supérieurs aux autres livret A ou LDD.

Mais nous avons également vu qu’elle répond aussi aux besoins de ceux ayant la volonté d’exposer un peu plus pour obtenir de meilleurs rendements.

Tout n’est pas blanc ou noir, et il est possible d’allier les 2 stratégies en découpant son capital en plusieurs poches, cela revient à créer une allocation d’actifs au sein de votre assurance vie.

L’horizon de temps et vos objectifs sont capitaux pour déterminer votre stratégie et il est souvent conseillé de s’exposer lorsque l’objectif est lointain pour petit à petit sécuriser son épargne lorsque celui-ci approche.

Le plus important réside dans le fait que l’éducation financière fasse partie intégrante de votre projet. Cet article n’est en aucun cas un conseil en investissement, chaque cas est différent, spécifique, et nécessite une analyse précise de votre situation.

Si vous voulez enfin passer à l’action et maîtriser les bases de l’investissement pour vos premiers placements rentables avec mon aide, on peut en parler ensemble.

Retour en haut